Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : VINO PASSION - l'Art de Déguster
  • VINO PASSION - l'Art de Déguster
  • : Blog de luc Chatain Sommelier Conseil, je souhaite vous faire partager ma passion pour les vins ,et vous faire découvrir avec Vino passion l'art de déguster les vins de France et du Monde
  • Contact

Stages dégustation

Vino passion vous propose des journées d'initiation à la dégustation des vins, des journées découverte des vins de France et du Monde, des soirées thématiques autour des vins, oenologie, cépages, pays, avec le Club Dégustation de Vino passion.
Organisation de soirées dégustation à votre domicile en région Rhône-Alpes.
Chèques Cadeaux.
N'hésitez pas à consulter notre site web et à nous contacter pour connaître les  dates de nos prestations pour l'année 2014  2015.
 

Recherche

Texte Libre

5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 13:58

Vin blanc, jaune or clair, avec des reflets transparents, limpide, brillant+, fluide. Vin aromatique+, fin, élégant, typé, riche à complexe. Odeurs de fleurs blanches: pommier, acacia, chèvrefeuille; de fruits: poire, pêche; d'agrumes: citron, zeste; de végétal: buis, feuilles cassis; minéral, calcaire; fruit noir: cassis.

En rétroolfaction, arômes de fruits: poire, pêche; d'agrumes: citron, zeste; de végétal: buis, feuille cassis; de minéral: calcaire; de fleurs blanches: accacia, chèvrefeuille;

Vin frais à vif, léger à généreux, ferme++, bonne matière en bouche, bon équilibre.

PAI: 6s       PG: acide

Vin a boire ou à garder encore un 1 an.

Accords mets et vin: apéritif, poissons grillés, fromages...

Bon vin, bonne harmonie.

 

Alc: 13% vol

Cépage: Sauvignon

Commentaire de dégustation de novembre 2013.

Touraine Arroma - Sauvignon - Domaine des Bessons.

Touraine Arroma - Sauvignon - Domaine des Bessons.

Repost 0
Published by chatain - dans Vins blancs
commenter cet article
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 08:38

Vin blanc jaune or soutenu, avec des reflets or, limpide, brillant, fluide+. Vin très aromatique, très fin, agréable, typé, élégant et complexe. Odeurs de fruits blancs: pomme, poire; de torréfaction: vanillé, fumée, tabac, pain grillé; de fruits secs: amande, noisette, pomme séchée, abricot sec ;d'épices: cannelle, muscade;  d'agrumes: citron, zeste; de beurre; mentholé; de sous-bois: humus, terre, champignon, truffe; minéral: craie, calcaire; d'animal: ambre, cuir.

En rétroolfaction: arômes de torréfaction: fumée, vanillé, tabac, pain grillé; mentholé; de fruits: pêche, poire; d'agrumes: citron, zeste; d'épices: cannelle, curry; de sous-bois: humus, terre, champignon; minéral: calcaire; d'animal: ambre, cuir; de fruits secs: noisette, amande, poire séchée; de beurre.

Vin frais, léger à généreux, fondu à rond, très bonne matière, très bon équilibre en bouche.

PAI: 10s          PG: acidulé

A boire ou à garder de 2 à 5 ans.

Accords mets et vin: poissons en sauce, gratin d'ecrevisses, viandes blanches.

Très bon vin, très harmonieux.

 

Alc: 13% vol

Cépage: Chardonnay

W.O Constantia= région d'origine Constantia, zone viticole proche de la ville du Cap.

 

Commentaire de dégustation de septembre 2012.

 

afrique du sud klein constantia 003

 

 

www.vino-passion.com

 

 

Repost 0
Published by chatain - dans Vins blancs
commenter cet article
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 08:13

Vin jaune or clair, avec des reflets or, limpide, brillant, fluide.Vin aromatique, fin, agréable, typé, élégant, riche. Odeurs de fleurs blanches: fleurs des prés, pommier, genêt, acacia, miel; de fruits: pomme acidulée, poire; de minéral: craie, calcaire; d'agrumes: citron, zestes; de fruits secs: amande, noisette; de torréfaction: pain grillé.

En rétro-olfaction: arômes de fruits: pomme, poire; de fleurs: pommier, acacia, genêt, fougère; de fruits secs: noisette, amande; d'agrumes: zestes, citron; de minéral: craie.

Vin frais+, léger à généreux, ferme+, bonne matière, bon équilibre en bouche.

PAI: 6s              PG: acide

A boire ou à garder de 2 à 3 ans.

Accords mets et vin: apéritif, poissons grillés.

Bon vin, bonne harmonie.

 

Alc: 12,5% vol

 

Cépage: Chardonnay

 

Commentaire de dégustation de mars 2012.

 

 

chablis 2010 

 

                                                                                                      

                                      www.vino-passion.com

 

 

 

Repost 0
Published by chatain - dans Vins blancs
commenter cet article
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 12:08

Vin blanc jaune or assez soutenu, avec des reflets or, limpide, brillant++, fluide. Vin très aromatique, fin, agréable, très typé, riche à complexe. Odeurs de fleurs: pommier, acacia, tilleul, fleur d'oranger, rose;  de miel, de cire; d'agrumes: citron, zeste de pamplemousse; de minéral: pétrolé, pierre à fusil.

En rétro olfaction: léger CO2 ,arômes de fleurs: tilleul, pommier, rose, acacia; fruits: poire, pomme, lychee; d'agrumes: citron, pamplemousse; de minéral: pierre à fusil, pétrole, ardoise; de miel,de cire.

vin frais à vif,léger à généreux, ferme++, très bonne matière, très bon équilibre en bouche.

PAI:  9s               PG: acidité.

Vin à boire ou à garder 5 à 10 ans.

Accords mets et vin: apéritif, poissons en sauce, langoustines crème forestière, viandes blanches en sauce.

Très bon vin, très harmonieux.

 

 

Alcool: 12,5% vol

SR: 8 g/l

Acidité: 8g/l

 

Cépage: Riesling 

 

Trabener : provient du village de Traben.

 

Kräuterhaus: lieu dit où se trouve le vignoble.

 

Weingut Trossen: nom du domaine viticole à Traben - Trarbach 

 

Commentaire de dégustation d'octobre  2010.                            www.vino-passion.com

 

 

allemagne riesling

 

 

 

 

Repost 0
Published by chatain - dans Vins blancs
commenter cet article
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 09:18

Vin jaune or assez soutenu avec des reflets or, limpide, brillant, fluide.Vin aromatique, typé, élégant, riche à complexe. Odeurs de torréfaction: vanillé, grillé, fumée, de pain chaud; de fruits: poire, pêche, amande; de  fleurs: fleurs des prés, pommier; d'épices, d'aromates: laurier, clou de girofle; d'agrume: citron; minéral: silex, fumée.

En rétro-olfaction, arômes de torréfaction: grillé, fumée, pain grillé; de fruits : amande, pomme, abricot; minéral: fumée, suie; d'agrume: citron; d'épices: clou de girofle, muscade; de fleurs: fleurs blanches, fleur de pommier.

Vin frais à vif, léger à généreux, ferme, bonne matière, bon équilibre en bouche.

PAI: 6s          PG: acidité.

Vin à boire ou à garder de 2 à 3 ans.

Accords mets et vin: apéritif, poissons grillés ou en sauce, viandes blanches, fromage de chèvre.

Bon vin, bonne harmonie.

 

 

Alcool: 13% vol

 

Cépage: verdesse, vieux cépage dauphinois du Grésivaudan. 

 

Le Mas du Bruchet à Meylan, producteur Michael Ferguson, qui  vous accueille dans de charmantes chambres d'hôtes. 

 

Commentaire de dégustation d'avril 2010.

 

 

mas du bruchetmas bruchet

Repost 0
Published by chatain - dans Vins blancs
commenter cet article
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 07:16

Dans la méthode " traditionnelle" d'élaboration d'un vin blanc sec, on ne fait pas macérer les parties solides ( rafles, pellicules, pulpe, pépins, ..) dans le jus des raisins, mais il peut cependant y avoir un contact rapide des parties solides avec le jus au moment du foulage, de l'égrappage, et/ou du pressurage, ce qui n'entraîne pas d'extraction significative des différents composants ( composés phénoliques, précurseurs d'arômes , ...) présents dans la pellicule des raisins. 

On peut par ce principe, obtenir des vins blancs à partir de cépages à peaux noires, et à pulpe et  jus incolores.
( Vin blanc de noirs en Champagne ).
On extrait peu ou très peu de composants présents dans la pellicule du grain de raisin.
Le jus fermente sans contact avec les parties solides du raisin.
Il existe une autre méthode pour élaborer des vins blancs, c'est la macération pelliculaire, que je développerai dans un autre chapitre.

Élaboration d'un Vin Blanc:

Vendange:
En fonction du type de vin que veut élaborer le viticulteur, en fonction du cépage, et de la maturité du raisin, il décidera de la date des vendanges.( vin à boire jeune, vin aromatique, vin de garde, ....)

L'état sanitaire des raisins est primordial:
Il faut éliminer le maximum de grains de raisin atteints par une maladie,( pourriture grise, ...) ainsi que les grains verts qui peuvent être présents sur la grappe au moment de la vendange; ces opérations peuvent s'effectuer au moment de la récolte dans le vignoble, ou bien, à l'arrivée de la vendange au chai.
Les raisins sont soit récoltés à la main, soit avec une machine à vendanger.
Pour obtenir un vin blanc de qualité, le  principal est d'éviter au maximum l'oxydation du jus.
Il existe une autre pratique "expérimentale" qui consiste à oxyder au maximum le jus, c'est l' hyperoxygénation; pour ma part, je n'ai jamais eu l'occasion de goûter ce type de vin élaboré avec cette méthode.

Eraflage / égrappage:
Cela consiste à séparer les grains de raisin de la rafle, cette opération n'est pas obligatoire pour l'élaboration d'un vin blanc, les rafles jouent le rôle de drains, mais peuvent apporter de l'amertume et des tannins.
C'est le vinificateur qui choisit d'érafler ou pas, en fonction du type de vin à élaborer.
Les raisins entiers peuvent être mis directement dans le pressoir sans égrappage.
Pour la macération pelliculaire, l'égrappage doit être effectué.

Foulage, Égouttage:
Cette opération consiste à faire éclater les baies de raisin, sans abîmer les pépins, et ainsi une partie du jus contenue dans les baies est libérée.
L'égouttage se fait soit directement depuis le pressoir ( les raisins foulés sont mis dans le pressoir et le jus s'écoule par gravité), soit par une action dynamique dans un égouttoir mécanique.

Pressurage:
Il y a deux possibilités: les grappes entières ( rafles et baies ) qui n'ont pas été foulées, sont mises directement dans le pressoir où l'on effectue un pressurage lent et léger pour éviter d'écraser les pépins et les rafles. Le but est d'éviter de libérer des tanins, de l'amertume, et d'obtenir un jus de raisin de très bonne qualité.
Les raisins foulés et égrappés, sont mis dans le pressoir et subissent eux aussi un pressurage lent et léger, pour  éviter d'enrichir le jus en grosses bourbes ( morceaux de pellicule, pulpe ), et  garder les pépins intacts ( amertume, tanins, huile, quand ils sont écrasés). 
Les dernières pressées ( riches en fer, tanins, et divers composés) ne sont pas utilisées pour l'élaboration du futur vin blanc. 
                                                                                    www.vino-passion.com

Repost 0
Published by chatain - dans Vins blancs
commenter cet article
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 07:06

Débourbage:
Cela consiste à clarifier le jus de raisin en éliminant les grosses bourbes ( rafles, pellicules, pulpe, pépins ) soit  par gravité (12 à 24 h dans une cuve ), en utilisant des produits clarifiants ( bentonite: argile des Etats-Unis ), soit de manière dynamique, avec une centrifugeuse.

Encuvage:
On met le jus de raisin clairifié, dans une cuve en ciment, ou en inox, ou bien dans des fûts en bois pour la fermentation alcoolique.

Fermentation Alcoolique:
C'est la transformation du sucre présent dans le jus, en alcool éthylique, CO2, et calories par des levures.
Levures contenues naturellement dans la pruine présente sur la pellicule du grain de raisin, et /ou levures du commerce.
17 g de sucre donnent 1% alcool + CO2 + calories.

Fermentation en cuves béton, inox:
On peut  traiter de gros volumes de moût, et pour maîtriser la température du moût  ( 18 à 20°C ), on peut utiliser des moyens de refroidissement  par ruissellement d'eau sur les parois extérieures des cuves inox, ou faire circuler de l'eau froide dans des serpentins placés dans les cuves, .....

Fermentation en fûts de bois:
Barriques ( capacité de 225 / 228 l) , stockées dans des locaux  tempérés  T° < à 20°C, le volume des barriques permet un bon déroulement de la fermentation du moût, de bonnes conditions d'aération des levures, et une maîtrise de la température du moût,  par contre beaucoup de travail de main d'oeuvre, pour le contrôle de chaque barrique,

Fermentation malolactique / FML: 
La fermentation malolactique c'est la transformation de l'acide malique en acide lactique par des bactéries , ce qui permet de diminuer l'acidité du  vin.
La FML assure une stabilité biologique du vin blanc.
La FML est recherchée par le vinificateur en fonction du vin qu'il veut élaborer .
Après la fermentation alcoolique, et en fonction de divers paramètres ( ph du vin, température, dosage de SO2, degré alcoolique, ....) la fermentation malolactique pourra se dérouler ou non.


On procède ensuite au soutirage du vin, à sa mise en cuves,ou en fûts pour son élevage, ( durée très variable, en fonction du type de vin recherché). 
L'élevage terminé, on procède à une derniére clarification et stabilisation du vin (bentonite, caséine,blanc d'oeuf), pour absorber et précipiter les particules microscopiques en suspension dans le vin.
Au final, on effectue la mise en bouteille et la commercialisation du vin blanc.


Deux procédés optionnels utilisées pour l'élaboration des vins blancs:

Bâtonnage:
 
Après la fermentation, et en cours d'élevage du vin, c'est l'opération qui consiste à remuer les lies dans une cuve ou le plus souvent dans des barriques ( Bourgogne ) à l'aide d'un outil; cette technique  remet en suspension les lies dans le fût, ce qui permet d'éviter les problèmes d'odeurs de réduction ou de combinaison du soufre avec d'autres composés, d'augmenter l'intensité aromatique et la compléxité du vin, et d 'apporter plus de rondeur en bouche pour le vin.


Vin conservé sur lie / ou terme indiquée sur l'étiquette "sur lie":  ( Muscadet, ...)
Les lies fines sont les cellules de levures mortes, qui ont permis la transformation du sucre en alcool, et qui se décomposent sous l'action de leurs propres enzymes ( autolyse des levures ).
Après la fermentation on laisse le vin en contact avec les lies pendant un délai variable ( souvent 1 an ), pour avoir une meilleure complexité aromatique du vin.

                                                                                       www.vino-passion.com





Repost 0
Published by chatain - dans Vins blancs
commenter cet article
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 06:12
Dans l'élaboration " traditionnelle " d'un vin blanc, on extrait peu de composés présents dans la pellicule du grain de raisin car il n'y a pas de macération entre la pellicule et le jus de raisin.

La technique de la macération pelliculaire à froid consiste à placer les grains de raisin légèrement foulés en macération avec leur jus dans une cuve contenant du gaz carbonique ou un gaz neutre ( azote ) pour éviter l'oxydation du jus, pendant une durée de quelques heures, à quelques jours ( 4 h à 2 jours)  à basse température   ( 5 à 15°C ), ceci en fonction du cépage, et du type de vin souhaité.

Avec la macération pelliculaire à froid, on récupère dans la pellicule du grain de raisin, des arômes variétaux libres, des précurseurs d'arômes, et des polysaccharides ( cellulose, pectine, arabinose, ...) ainsi que des composés phénoliques qu'il faut éviter de  trop extraire (amertume et tanins ).

Cette macération préfermentaire doit se faire avant tout départ de la fermentation alcoolique.
Elle se fait avec des grains de raisin sains, à bonne maturité, après éraflage, foulage, et léger sulfitage.

La macération pelliculaire permet d'obtenir des vins blancs plus aromatiques, avec plus de rondeur en bouche.

La macération pelliculaire peut s'effectuer sur une partie ou sur la totalité de la vendange du vin à élaborer.

                                                                               www.vino-passion.com
Repost 0
Published by chatain - dans Vins blancs
commenter cet article